Royal Muse

« L’élégance est la seule beauté qui ne se fane jamais »

Du 7 Novembre 2015 au 20 mars 2016, le Palais Galliera, musée de la Mode de la Ville de Paris, accueillera une exposition consacrée à Elizabeth de Caraman-Chimay (1860-1952), plus connue sous le nom de Comtesse de Greffulhe.
Une exposition d’exception, consacrée aux robes de la Comtesse, qui fut, au 19ème et au 20ème siècle, une référence en matière d’élégance et de raffinement.

La Comtesse Greffulhe dans une robe de bal, par Otto Wegener
La Comtesse Greffulhe dans une robe de bal, par Otto Wegener

La beauté de la Comtesse inspira d’ailleurs Marcel Proust lui même. Subjugué par sa beauté, Proust s’inspire d’elle pour créer le personnage de la duchesse de Guermantes dans son Œuvre, À la recherche du temps perdu. « Aucun élément n’entre en elle qu’on ait pu voir chez aucune autre ni même nulle part ailleurs. Mais tout le mystère de sa beauté est dans l’éclat, dans l’énigme surtout de ses yeux. Je n’ai jamais vu une femme aussi belle », écrivait-il d’ailleurs à son sujet.

Au delà de Proust, la Comtesse et ses tenues ont inspiré les plus grands couturiers de Paris, de la maison Fortuny à la maison Lanvin, de Nadar à Gustave Moreau… ça fait clairement rêver la fashion addict qui sommeille en moi !

Une des robes exposées
Une des robes exposées

Cette femme était un véritable modèle, une vraie virtuose : elle était peintre, musicienne, actrice de théâtre, et pour couronner le tout, elle était même passionnée de sciences ! Une femme forte, un pur « role model » comme disent nos voisins britanniques !

Pour moi, la comtesse Greffulhe est l’archétype de la femme qui a tout compris à la société et à ses codes. Elle était à la fois exubérante, fascinante, et elle savait se mettre en scène comme personne, nimbée dans ses habits de tulle et de gaze, de mousseline et de plumes, dans ses kimonos émeraude ou ses manteaux de velours aux motifs orientaux… Elle avait un sens aigu de la mode et de l’élégance… Dont beaucoup pourraient s’inspirer aujourd’hui encore !

Robe du soir incrustée de Lys blanc
Robe du soir incrusté de Lys blanc

Le Palais Galliera présentera donc une cinquantaine de modèles griffés Worth, Fortuny, Babani, Lanvin… Manteaux, tenues d’intérieur, robes de jour et du soir, accompagnés d’accessoires, de portraits, de photographies et de films… Autant d’invitations au voyage des sens, à la rencontre de cette grande dame de la Mode.

On se retrouve là bas ?

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>